Impuissance. Ce que les médias vous ont annoncé pour 2014

Impuissance : ce que les médias vous annoncent pour 2014

Très régulièrement les médias vous annoncent de nouveaux produits miracles pour les problèmes sexuels des hommes comme des femmes.

Pour les femmes aucun produit nouveau n’est annoncé pour 2014.
Pour les hommes 2014 sera une année faste car deux nouveaux produits sont programmés.

Un nouveau Viagra® :
Un nouveau Viagra®, c’est-à-dire un nouveau médicament de la même famille, a en effet été commercialisé en France en avril 2014, sous le nom de Spedra®.
Ce n’est donc pas une révolution, mais un élargissement de l’arsenal thérapeutique destiné aux impuissants et à ceux qui souffrent d’érections insuffisantes.

Une pommade pour les impuissants :
Pour la fin 2014 un autre médicament pour les impuissants devrait aussi être commercialisé en France.
Comme certains hommes impuissants ne réagissent pas ou plus aux médicaments sous forme de comprimés il leur reste à se faire des injections dans le pénis avant chaque rapport d’un certain médicament plus puissant que les médicaments de la famille du Viagra®

Ce nouveau médicament, sous le nom de Vitaros®, se présentera sous forme de pommade et donc devrait être plus facile d’emploi que celui qu’on injecte avec une aiguille dans le pénis.
Malheureusement, si le taux de succès d’une injection dans le pénis est voisin de 100%, le taux de succès de cette pommade semble être aux alentours de 50% et donc risque de provoquer beaucoup de déceptions.

Quoi de nouveau pour les hommes en 2014 ?

Le Spedra®

Il est amusant de penser que l’action du Viagra® a été trouvée par hasard.
En effet, la molécule chimique du Viagra® était testée comme vaso-dilatateur potentiel des artères coronaires et ceux qui étaient ainsi traités ont fait remarquer qu’ils avaient nettement amélioré leurs performances sexuelles !

Avec le Viagra® est donc apparue une nouvelle classe thérapeutique qu’on a appelé la classe des IPDE5.

Le Viagra® a été commercialisé en France en 1998 et a été génériqué au milieu de l’année 2013.

Le Viagra® a représenté véritablement une révolution dans le traitement des troubles de l’érection car pour la première fois un médicament à prendre par voie orale s’est avéré extrêmement efficace, à l’inverse des psychothérapies de tous poils jusque-là en vain proposé pour ce genre de problème.

En 2004 ont été commercialisés en France deux autres médicaments de la famille des IPDE5 : le Lévitra® et le Cialis®.
Le Lévitra® est constitué d’une molécule très voisine du Viagra® tandis que le Cialis® est composé d’une molécule totalement différente qui lui a conféré un avantage certai : le Cialis® reste généralement actif pendant 2 à 3 jours contre quelques heures seulement pour le Viagra® et le Lévitra®.

En avril 2014 a été commercialisé en France un quatrième IPDE5 sous le nom de Spedra®, dont la molécule qui le compose est très différente à la fois du Viagra® et Lévitra® et du Cialis®.
Il est présenté comme ayant une durée d’efficacité intermédiaire entre celle du Viagra®/Lévitra® et du Cialis® et comme ayant moins d’effets secondaires que tous les précédents.

Le Vitaros®

Dès le début des années 80, donc bien avant la sortie commerciale en France du Viagra®, le premier traitement efficace de l’impuissance masculine avait été inventé et expérimenté à Paris par l’urologue Ronald Virag.

Traitement très efficace mais qui nécessitait une injection intra-pénienne, avant chaque rapport sexuel, ce qui limitait forcément sa diffusion.
Au début il s’agissait d’une injection de papavérine, vaso-dilatateur connu depuis longtemps, puis la papavérine a été remplacée par une molécule de la famille des prostaglandines appelée alprostadil.

Au début des années 2000 un laboratoire a eu l’idée, pour éviter l’injection intra-pénienne, de proposer de l’aprostadil à introduire dans l’urètre grâce à une petite canule, commercialisé sous le nom de Muse®.

En fait ce geste n’est pas plus simple qu’une injection intra-pénienne, et il est finalement plus douloureux qu’une injection intra-pénienne qui est totalement indolore, et surtout le résultat était extrêmement variable selon les hommes et selon les jours et donc très décevant alors que l’injection intra-pénienne est constamment efficace lorsque la dose optimale a été trouvée.

Depuis quelque temps est annoncée à la télévision française une crème déjà commercialisée au Canada sous le nom de Vitaros®.
Il s’agit d’une crème à l’alprostadil qui est beaucoup plus simple d’utilisation que Muse® puisqu’il suffit de l’appliquer sur le méat sans intrusion dans l’urètre.

Cette crème devrait être commercialisée en France d’ici la fin de l’année 2014, et sous le même nom de Vitaros®, par le laboratoire Majorelle.

Reste à savoir s’il sera facile de trouver la bonne dose efficace et si cette dose sera constamment efficace, étant donné que les paramètres d’absorption du produit dans la peau et les muqueuses peuvent varier facilement d’un jour à l’autre.

Et de fait il y aura beaucoup de déçus car Vitaros lors des essais cliniques, n’a pas fait mieux que Muse : 1 fois sur 2 c’est un échec.

Posted in Impuissance.