La triste histoire de monsieur Jean-Luc G.

J’ai connu ma femme très jeune, puisque nous avions 16 ans tous les deux. Nous avons vécu en couple dès l’âge de 18 ans, et nous nous sommes mariés à 25 ans.
Notre vie de couple me paraissait normal, nous étions heureux, nous avons eu trois enfants, et après 14 ans de vie commune notre bonheur semblait bien installé et le temps passait sans soucis.

Mais tout a changé brutalement, et ma vie, notre vie, a été bouleversé par un événement qui n’aurait jamais dû avoir autant de conséquence.
Tout a commencé le jour où ma femme est revenu d’un stage, comme elle en faisait régulièrement pour des raisons professionnelles. Mais cette fois-ci elle avait eu l’occasion de me tromper et elle est revenue furieuse, en colère contre moi et elle m’a accusé de ne lui avoir jamais donné de plaisir pendant les rapports sexuels.
Elle a été très précise sur son sujet de reproche: son amant de rencontre, un collègue en fait, pouvait tenir plus de cinq minutes après pénétration et avant éjaculation et moi jamais plus d’une minute, et encore, seulement les jours où j’avais bu un peu plus de vin que d’habitude.

Pendant toutes ces années de vie commune elle n’avait jamais émis la moindre plainte ni le moindre reproche concernant les rapports sexuels, non par crainte de de me blesser, mais parce qu’elle-même n’imaginait pas que cela puisse être autrement, puisqu’elle n’avait jamais connu d’autres hommes.

Je me suis empressé de consulter, car je sentais que mon couple était en péril si je ne cherchais pas une solution à mon problème.

Et là a commencé le parcours du combattant. J’ai consulté des psychologues, une sophrologue, un urologue, j’ai expérimenté pendant des années des méthodes variées dont le point commun est d’être totalement inefficaces : relaxation, respiration profonde, masturbation à répétition, « stop and go », conseils divers et souvent hors de propos, bonnes paroles apaisantes, et quelques autres psychothérapies charlatanesques comme celle qui se base sur le mouvement des yeux.

Rien n’y faisait, ma femme devenait nerveuse, parlait de rupture, j’étais au désespoir.
Mais heureusement, après avoir trouvé l’adresse d’un sexologue dans les Pages Jaunes, j’ai consulté ce médecin spécialiste et j’ai trouvé une amélioration immédiate avec un traitement par médicament associé à une rééducation des mes muscles du périnée.

Mon couple est sauvé, nous sommes de nouveau heureux ensemble.

Nos commentaires