Cybernétique coïtale

STIMULATION du GLAND

Des praticiens et des chercheurs ont analysé l’influence de la stimulation du gland, qui existe lors de toute pénétration, sur les mécanismes mis en oeuvre pendant l’érection. Ils ont observé que la stimulation du gland déclenchait 2 phénomènes.

Augmentation du débit artériel et contraction des muscles ischio-caverneux

Le premier est l’augmentation du débit artériel périnéal qui favorise l’érection et son maintient. Le second est  la contraction des muscles ischio-caverneux qui provoquent une augmentation de la pression intra-caverneuse. Cette augmentation de pression participe de façon déterminante à la rigidité pénienne.

De plus, il a été montré que, chez la femme, l’introduction intravaginale d’une sonde gonflable provoque une contraction réflexe des muscles périvaginaux.

Stimulation mutuelle

Les mouvements de va-et-vient pendant le coït, stimulant le gland, entraînent un accroissement de la rigidité pénienne qui stimule à son tour le vagin. Ce dernier se contractant, le gland est davantage stimulé. Ainsi, on montre l’existence d’un mécanisme de rétroaction (boucle de bio-feedback positive) allant dans le sens d’une stimulation mutuelle accrue et permettant une synergie sexuelle entre l’homme et la femme.